MORBIER fromage AOP du Jura

Des fromages AOP pour vos fêtes de fin d'année!

C'est dans nos fermes, nourris au foin et à l'herbe pâturée que nos animaux offrent à notre coopérative "Fruitière des Coteaux de Seille", la possibilité de faire des fromages de qualité.


Des fromages "d'Appellation d'Origine Protégée" preuve de notre savoir faire et de la qualité de nos produits.


Ce sont ces produits que nous avons la fièreté de vous proposer tout au long de l'année et pour les évènements tels que les fins d'année.


 


Quoi de plus convivial, que de partager avec vos proches un bon repas de fin d'année ;-)


Alors, qu'avons nous dans notre hotte?



  • du Comte extra fruité AOP,

  • du Morbier AOP(caractérisé avec sa raie cendrée),

  • de la Raclette au lait cru,

  • de la Tomme du Jura au lait cru,

  • du Mont d'or AOP,

  • du Bleu de Gex AOP.


Autant de produits identitaires de notre terroir!


N'oubliez pas de nous solliciter avant le 16 décembre pour recevoir votre commande pour le réveillon de Noël et avant le 22 décembre pour votre réveillon du nouvel an.


Nous vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d'années!


Vous manquez d'idées de recettes...Faites vous plaisir et consultez notre rubrique dédiée en cliquant ici!


La Franche Comté à votre table...

Rédigé le  24 déc. 2013 17:12 dans MORBIER fromage AOP du Jura  -  Lien permanent
Voir le produit associé
0 Commentaires  

La raie cendrée noire du Morbier, fromage AOP du massif du Jura; petite histoire ou réelle techni...


La raie cendrée noire du fromage Morbier, petite histoire ou réelle technicité fromagère ?


 


 Morbier AOP et sa raie noire cendrée


 


La production du Morbier remonte au 18 ème siècle, localisée dans le département du Jura, le long de la frontière suisse (entre Pontarlier et Saint Claude).


Appelé à cette époque « Persillé par raie » et « Bleu de Morbier », il sera dénommé couramment « Morbier » qu’à la fin du 19 ème siècle ; dénomination qui lui donnera sa véritable autonomie historique.


«Fermier » fabrication en ferme ou « Fruitier » fabrication en coopérative, le" Morbier " était un fromage saisonnier d’automne et d’hiver, périodes où la production de  lait se trouvait

faible et  insuffisante pour la fabrication d’une meule de Comté.


 

Sa technicité fromagère a été inspirée par la rencontre de deux technologies, celle du  Comté et celle du Septmoncel.

Il emprunte à son grand frère Comté le « lait chauffé », le passage « sous presse » et le soin en cave.


Dans  un premier temps de fabrication faîte à la ferme, il copie la conception issue de deux traites de son petit frère le Septmoncel ; dénommé par la suite " Bleu de Gex"


 

Deux hypothèses sont présentées sur l’origine de la raie noire du Morbier

 

   - Cette raie noire est peut-être née d’un défaut dans la fabrication du Septmoncel. Quelques fois, la moisissure dans le Septmoncel se développait très mal, alors pour compenser ce défaut le fromage était piqué de charbon de sapin. Cette pratique avait pour effet de produire des raies noires.

 

- Et/ ou, cette raie noire doit son existence à la nécessité de protéger le 1er caillé dans l’attente de la fabrication du 2ème caillé.

La cendre ou la suie prise « au cul du chaudron » formait une couche protectrice sur le dessus du premier caillé.


 Mince et léger bouclier contre les impuretés, le développement de moisissures et des mouches !

Cette cendre ou cette suie chaude favorisait également le collage des deux caillés.


 La présence de la raie noire centrale et horizontale qui caractérise le Morbier n’est donc pas le résultat d’une idée saugrenue ou d’une volonté décorative.

 

« Elle est devenue la principale marque de reconnaissance du Morbier. »



                                                                               


 

Rédigé le  10 déc. 2011 8:49 dans MORBIER fromage AOP du Jura  -  Lien permanent
Voir le produit associé
0 Commentaires